Music

Playlist #1: Les collaborateurs de Michael Jackson

on
20 avril 2020

En cette période troublée de confinement,  il est bon d’écouter de la musique pour s’aérer l’esprit.
Je vous suggère donc une première playlist sur le thème « Les collaborateurs de Michael Jackson ». Le fait de lire les livrets d’album m’a encouragé à découvrir d’autres artistes. C’est le moment de vous les partager. Bonne écoute à tous !

Steve Porcaro – Painting By Numbers : J’ai volontairement choisi ce titre parmi ceux de l’album solo du membre de Toto, paru en 2016. Il est vrai qu’il s’agit là de mon favori avec cette programmation de synthétiseur qui n’est pas sans me rappeler celle de sa chanson « Human Nature ». 

Matthew Wilder – Hey Little Girl : Avant de collaborer avec Stevie Wonder et Michael Jackson, Brad Buxer était membre du groupe de Matthew Wilder. L’occasion d’écouter sa composition « Hey Little Girl » issue de l’album « Bouncin ‘ Off The Walls » paru en 1984. 

Brothers Johnson – I’ll Be Good To You : Difficile de faire son choix parmi tous les titres des frères Johnson. Louis et sa basse ne se sont pas illustrés uniquement sur les albums « Off The Wall » et « Thriller ». En témoigne cet extrait de leur premier album « Look Out For #1 » produit par Quincy Jones en 1976. 

Rufus & Chaka Khan – Ain’t Nobody : David « Hawk » Wolinski, le compositeur de cette chanson, m’avait raconté (dans « Let’s Make HIStory ») que si elle n’avait pas été exploitée comme single, il serait allé la proposer à Quincy et Michael pour les sessions de « Thriller ». Son vœu a été exaucé et c’est devenu un classique du répertoire de Rufus. Pour l’anecdote, c’est quasiment ce groupe que vous pouvez entendre sur « Rock With You » dont John JR Robinson à la batterie. 

Brand New Heavies  – Sometimes : Pour évoquer Siedah Garrett, j’aurais pu choisir un extrait de son disque solo « Kiss Of Life ». J’ai préféré relater sa présence chez les Brand New Heavies le temps d’un album : « Shelter ». Il en résulte cet excellent titre où elle est créditée à la composition. Je me souviens de ses nombreux passages sur MTV durant l’été 1997, en plein HIStory Tour. 

Toto – Spiritual Man : Je n’ai pas voulu tomber dans la facilité en choisissant « Africa » ou « Rosanna ». J’ai trouvé pertinent d’ajouter ce titre à l’ambiance assez jacksonienne. En témoignent une introduction au piano et au chant assurée par David Paich et un final en apothéose chanté par Greg Phillinganes. Extrait de l’album « Falling In Between » paru en 2006. 

James Ingram feat. Michael McDonald – Yah Mo Be There : Le premier album de James, « It’s Your Night » a été réalisé dans la foulée de « Thriller » en 1983. L’occasion de profiter de toute l’équipe de production de Quincy Jones. « Yah Mo Be There » en est le digne représentant avec l’apport de Rod Temperton à la composition. 

Blackstreet – Don’t Leave Me : Ce titre a été composé et produit par Teddy Riley lorsqu’il était membre de Blackstreet. Il est sans doute le plus commercial et accessible pour le grand public. Les puristes citeront volontiers des titres de Guy, son précédent groupe. Pour ma part, il me rappelle cette année 1997 et sa période liée à « HIStory ». 

Greg Phillinganes – Playin’ With Fire : Extrait de son second album « Pulse » paru en 1985, Greg interprète ici une composition de Jackie Jackson. Il est intéressant de la découvrir, d’autant qu’elle aurait très bien pu figurer sur « Victory ». Voilà pourquoi je n’ai pas choisi une solution de facilité nommée « Behind The Mask ».

Steve Lukather – Watching The World : Ne voyez aucun lien ici avec Michael Jackson lors de votre écoute. Le guitariste de « Beat It » a son propre univers en solo, même si l’influence des Beatles se fait sentir sur cet extrait de l’album « All’s Well That Ends Well » paru en 2010. Je peux toutefois vous suggérer sa version de « Smile » sur son opus suivant.  

Heatwave – Boogie Nights : Avant de collaborer avec Quincy Jones et Michael Jackson, Rod Temperton était membre du groupe  Heatwave. L’occasion d’écouter sa chanson « Boogie Nights » dont la ligne de basse n’est pas sans rappeler la chanson « Off The Wall ». Extrait de l’album « Too Hot To Handle »  paru en 1976. 

Madonna – Like A Prayer : Vous connaissez forcément cet extrait de l’album éponyme de 1989. Il s’agit là d’un des plus grands tubes de Madonna. Toutefois, on ne décèle pas forcément cette atmosphère jacksonienne subtilement présente. C’est pourtant bien le cas avec Bill Bottrell à la production. Il utilisera à nouveau la chorale d’Andrae Crouch et le bassiste Guy Pratt,  l’année suivante,  pour sa version de « Earth Song » durant les sessions de l’album « Dangerous ». 

Quincy Jones – Tomorrow (A Better You, A Better Me) : Il coule de source que l’équipe de la trilogie Quincy/Michael est présente pour l’album « Back On The Block » en 1989. Je ne peux que vous encourager à l’écouter dans son intégralité. Cependant, j’ai fait mon choix avec cette composition des frères Johnson et de Siedah. Saluons la présence de Teddy Campbell, qu’on me présentait comme le nouveau MJ à l’époque. Allons bon ! 

TAGS
RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT