“The King Of Pop and I”
Aileen Medalla

(AEP Publishing – 2020)

Tout projet de livre lié à Michael Jackson peut susciter mon intérêt et dans cette affirmation, je vais avoir l’occasion d’exprimer toutes les nuances et subtilités d’un sujet qui m’est cher. Dans mon travail d’auteur, j’ai tenté de rester focalisé sur la musique de l’artiste car c’est dans cette démarche que je me sens le plus légitime. Toutefois, mes aspirations en tant que lecteur ont évolué avec le temps et c’est ainsi que je me suis ouvert à d’autres domaines liés au Roi de la Pop. Je ne pouvais me freiner éternellement dans ce riche univers tellement il est vaste. J’ai conscience que ma réflexion à ce sujet se doit de ne pas rester figée.

C’est ainsi que j’ai apprécié le livre « Remember The Time » de Bill Whitfield et Javon Beard, les gardes du corps du Roi de la Pop de 2006 à 2009. Dès sa sortie, j’avais lu de très bonnes critiques de leur témoignage mais il m’a fallu du temps pour franchir le pas, tellement, au départ, j’hésitais à m’engager dans cette sphère de la vie privée du chanteur. Au final, ce fut une belle surprise et j’avais le sentiment de mieux cerner les tourments et difficultés connus par Michael Jackson à la fin de sa vie. De plus, cela m’apportait un supplément d’informations dans ma vision de l’artiste, ce qui pourrait m’inspirer pour un sujet d’écriture. Voilà pourquoi je n’ai pas hésité à retenter l’expérience avec le livre « The King Of Pop and I » par Aileen Medalla qui a quelques points communs avec celui de Bill et Javon. Il est vrai que tout comme les gardes du corps, Aileen témoigne en tant que salariée de son illustre patron. En tant que professeure des enfants de la star, son rôle était forcément différent mais son ouvrage couvre la même période que « Remember The Time », ce qui offre une sorte d’écho entre les deux œuvres.

Il est vrai que les années 2000 n’ont pas été très fructueuses pour Michael Jackson dans le domaine de l’artistique. Si un jour j’étais tenté de vouloir aborder cette période, je pourrais me documenter et obtenir certaines réponses afin d’expliquer pourquoi l’homme n’a pu pleinement s’exprimer en tant qu’artiste à cette époque, d’autant que c’était désormais dans son rôle de père que le Roi de la Pop souhaitait alors s’épanouir. C’est justement dans ce contexte qu’Aileen Medalla raconte son expérience avec Michael Jackson, en tant que professeure de ses enfants. L’homme a alors pris le pas sur l’artiste et aspire sans doute à prendre du recul sur le strass et les paillettes du show business. C’est dans cette phase de reconstruction, après l’épreuve d’un procès qui l’avait détruit malgré son acquittement, que Michael, exilé au Bahreïn, intègre l’auteure dans son staff.

Ce n’est alors que le début d’un itinéraire aux multiples destinations comme la France, l’Irlande ou Las Vegas. Dans une sorte de déformation professionnelle, l’auteure prend plaisir à nous raconter l’histoire de ces destinations du Roi de la Pop. On la sent alors reconnaissante envers lui d’avoir pu vivre cette expérience, comme si le monde devenait plus accessible et moins vaste, non sans apprécier toute sa richesse, consciente par son métier, qu’un voyage est une belle leçon de vie. Aileen exprime toute sa reconnaissance, sans oublier d’illustrer la générosité de son patron. On a ainsi le sentiment que ce staff est une famille à part entière car, par son travail de qualité, Aileen est ainsi récompensée et acceptée. En tant que professeure de Prince, Paris et Blanket, l’auteure nous explique la relation de Michael avec ses enfants, un aspect tellement méconnu et longtemps resté au stade de l’intime. Toutefois, tout est développé avec respect, sans tomber dans le domaine des tabloïds. Il est vrai que l’enseignante aime nous rappeler combien son patron détestait ce type de magazines. Ainsi est présenté l’homme qu’était Michael Jackson, et cette vision réaliste a malheureusement peu d’échos dans la presse. Il est donc bon de saluer la démarche d’Aileen Medalla. Ainsi, j’ai souhaité lui poser quelques questions afin de documenter ma revue et je la remercie pour son accord.

Tout d’abord, comment vous est venue cette vocation d’enseigner et de transmettre des choses à des élèves ?

L’enseignement est une vocation que j’ai souhaité poursuivre très tôt dans ma carrière. J’adore les enfants et leur prodiguer des enseignements a toujours été une passion pour moi. J’aspire à motiver et inspirer les jeunes élèves. C’est pour ça que je suis devenue enseignante. Les enfants m’émerveillent de nombreuses façons : ils ont plein d’idées, sont curieux de tout et ont une telle joie de vivre. J’aime les aider à canaliser leur enthousiasme pour en faire quelque chose de positif.

Qu’est-ce qui a vous a encouragé à immortaliser votre expérience professionnelle avec Michael Jackson et ses enfants à travers ce livre ?

Ce livre a pour objectif principal d’ouvrir les yeux et le cœur des gens sur qui était le vrai Michael Jackson. Le but est de contrer les histoires négatives qui ont cours depuis des décennies. Je veux que les gens sachent quel père, quel patron et quelle personne il était dans la vie de tous les jours.

Je souhaite également transmettre un message à mes lecteurs : leur montrer comment l’espoir et la foi m’ont aidée dans mon parcours. Ils peuvent tirer les enseignements qu’ils veulent de mon histoire. J’ai eu ma part de combats à mener dans un pays étranger mais je n’ai jamais abandonné. Si j’étais rentrée aux Philippines à la moindre difficulté, jamais je n’aurais rencontré Mr Jackson.

De la même manière, dans la situation difficile à laquelle nous devons tous faire face actuellement, nous ne devons pas perdre espoir. Puissent mes lecteurs croire que tout ceci se terminera et que de meilleurs jours viendront. Le plus important, c’est de ne pas lâcher car l’année vient seulement de commencer et elle nous réserve tellement de bonnes choses.

Mon histoire peut arriver à n’importe qui. Peut-être pas avec une célébrité mais vous pouvez rencontrer des personnes incroyables qui vont changer votre vie, comme Mr Jackson a changé la mienne.

Vous racontez vos voyages, non sans décrire les lieux à travers leurs histoires. Etait-ce important pour vous de conserver ce rôle d’enseignant dans votre travail d’auteure ?

Mon livre est un journal de bord. Naturellement, j’emmène mes lecteurs en voyage avec moi autour du monde. Il me semble qu’un petit cours d’histoire peut les aider à visualiser et à en apprendre un peu plus sur les lieux que nous avons visités. Mon intention est également de leur donner l’impression de se trouver au même endroit que moi ou Mr Jackson au cours de leur lecture. A titre d’exemple, mes lecteurs des Philippines qui n’ont jamais voyagé en France peuvent ainsi comprendre pourquoi je tenais tant à monter à la Tour Eiffel malgré la chaleur étouffante. En décrivant l’endroit et en donnant des informations historiques sur la tour, les lecteurs peuvent mieux comprendre et également ressentir mon enthousiasme à ce moment-là.

Si Michael Jackson pouvait lire votre livre, qu’est-ce que vous souhaiteriez qu’il vous dise en réagissant à vos lignes ?

J’espère qu’il serait content. Si je pouvais lui faire expédier mon livre au paradis, je le ferais sans hésitation. J’adorerais que Mr Jackson lise chaque page de mon livre et sache ainsi à quel point je lui suis reconnaissante pour tout ce qu’il m’a apporté. “The King of Pop and I”, c’est mon hommage. Je souhaite immortaliser sa gentillesse légendaire dans mon ouvrage.

Est-ce que ces visites dans de nombreux pays et ces interactions avec Michael Jackson ont changé votre vision du monde, au point de vous forger un nouveau caractère ?

Les expériences que j’ai vécues ont grandement influencé la personne que je suis aujourd’hui. A travers ces voyages, j’ai appris à comprendre et à respecter les différences culturelles. Cela m’a donné l’opportunité d’avoir un autre regard sur les problèmes et les défis de la vie quotidienne. Je dois reconnaître qu’avant de travailler pour Mr Jackson, j’étais un peu naïve. Je vivais dans mon petit monde et je ne sortais jamais de ma zone de confort. Lorsque j’ai commencé à travailler pour sa famille, et à voyager énormément, j’ai mûri et je suis devenue plus indépendante. Passer constamment d’un continent à l’autre et entrer en contact avec des personnes de cultures différentes m’a permis d’évoluer en tant qu’enseignante et en tant que personne.

Comment vous est venue cette idée d’ajouter une lettre pour chaque enfant de Michael Jackson comme conclusion ?

J’ai pensé que des lettres ouvertes seraient la meilleure manière de terminer ces mémoires. C’est une façon de se remémorer les merveilleux souvenirs d’enfance de ces enfants avec leur père. S’ils ont l’occasion de lire mon livre, j’aimerais les voir sourire et se rappeler avec bonheur tous ces souvenirs formidables de leurs jeunes années. Il ne fait aucun doute que ces jours heureux n’ont pas de prix car ils sont considérés comme les derniers moments que Mr Jackson a passé avec eux.

Aimeriez-vous reprendre contact avec eux, même épisodiquement ?

Naturellement, je serais ravie d’entrer en contact avec les enfants si l’occasion m’en était donnée. Ils me manquent beaucoup, et peu importe leur âge, ils resteront toujours mes “anges”. Ils sont devenus de belles personnes (à l’intérieur et à l’extérieur) et je suis extrêmement fière d’eux. Pour tout vous dire, je prie chaque soir pour qu’ils soient préservés du mal et entourés des bonnes personnes. Je leur souhaite sincèrement le meilleur dans les chemins de vie qu’ils ont choisis.

Est-ce qu’écrire ce livre a fait ressortir des souvenirs enfouis ?

L’écriture de ce livre a fait ressurgir des tonnes de souvenirs. Le fait d’avoir conservé mon journal intime m’a également aidée avec la liste des endroits où nous sommes allés, les dates de nos voyages, les activités de chaque journée et même les plats commandés au restaurant. J’ai toujours les petits mots, les lettres, les étiquettes de bagages, les billets d’avion et d’autres objets-souvenirs de Mr Jackson et des enfants. Ces trésors que je conserve précieusement ne cessent de me rappeler les magnifiques moments passés avec cette famille.

Quel a été votre parcours depuis cette expérience professionnelle ?

Aujourd’hui, j’ai une vie calme et paisible, ici, à Cebu aux Philippines. Une vie bien éloignée de celle que j’ai vécue avec les Jackson : cette vie trépidante et constamment en mouvement a été remplacée par une existence plus détendue et simple qui me satisfait désormais. Je ne voyage plus autant qu’avant mais nous nous débrouillons pour partir hors des Philippines une fois par an et visiter divers pays de façon à ce que mon fils découvre le monde lui aussi.

Est-ce la plus marquante de votre carrière ?

Bien évidemment, travailler pour Mr Jackson reste l’expérience la plus mémorable et la plus précieuse de ma carrière, et pour laquelle je suis vraiment très reconnaissante.

https://thekingofpopandi.com/

BRICE NAJAR
FRANCE

Né à Annecy en 1979, il est l'auteur de quatre ouvrages liés à l'univers musical de Michael Jackson. "Itinéraire d’un passionné" et "The Jacksons : Musicographie 1976-1989" sont parus en 2013 et 2014. Chacun de ces deux livres, bien qu'indépendant, est donc le complément idéal de l'autre. Pour son projet suivant, Brice reste dans cette même thématique musicale mais dans un concept différent. "Let's Make HIStory", paru en 2016, est un recueil d'entretiens avec des protagonistes du double album "HIStory" de 1995. En 2020, l’auteur complète son sujet avec un nouvel ouvrage intitulé "Book On The Dance Floor". Une façon de décrypter le travail en studio du Roi de la Pop.

Disponible